Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par L'équipe de monteux-info

Vendredi 17 novembre s’est tenue à Monteux, salle du chateau d'eau, l’assemblée générale de l’association des maires du Vaucluse en présence du préfet Jean-Christophe Moraud. Elle a été suivie par l’intervention de Brune Poirson, élue député de la 3e circonscription et Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition écologique. Cette association a pour but d’accompagner les maires et de défendre les intérêts des communes auprès des autorités publiques de niveau supérieur.

« Des maires du Vaucluse en petite forme » titrait le Dauphiné de samedi, les municipalités étant particulièrement sous pression aujourd’hui en raison de la baisse des dotations qui fragilise leurs budgets et de normes administratives toujours plus nombreuses et changeantes qui rendent le travail des maires très complexe.

Face au mécontentement, le préfet a appelé à « arrêter les querelles picrocholines » (Le Dauphiné, 18 novembre) entre l’Etat et les élus locaux. Pourtant, on peut se demander s’il est légitime que le gouvernement fasse porter autant sa volonté de maitrise des dépenses sur les communes, en diminuant à ce point leurs recettes. Aujourd’hui, certaines dépenses de l’Etat sont en hausse alors que leur intérêt ne saute pas aux yeux. Emmanuelle Ménard, élue député de l’Hérault, a dénoncé récemment les subventions aux médias (6.5 millions € au Figaro et à Libération ; 5.5 millions au Monde ; 4 millions à Ouest France ; 3.5 millions à l’Humanité...). Par ailleurs, les députés viennent de voter une hausse de 3% du budget de l’Elysée. Il est temps de revoir la part relative de l'Etat et des communes dans l'effort de maitrise des dépenses. 

Enfin, c’est l’intervention de Brune Poirson qui a sans doute le plus dérouté : « du vent, du bla-bla, elle n’a rien préparé » selon un élu En Marche ex-socialiste, « c’est totalement contre-productif » selon un élu LR (Le Dauphiné, 18 novembre). Enfin, s’affranchissant d’un usage d’unité et de courtoisie au-delà des partis cher à l’association, la Secrétaire d’Etat s’en est pris au Front National. Ces propos « déplacés, injurieux et indignes d’un membre du gouvernement » ont été relevés par le maire FN de Camaret-sur-Aygues qui a dénoncé le sectarisme de madame Poirson.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :